Nos amis les chiens

Quel est le caractère du Husky ? Est-ce un chien facile à vivre ?

Le Husky est un chien qui fait rêver tant de monde. Mais beaucoup de personnes se posent des questions sur son réel caractère. Il a beau être physiquement magnifique, ce chien est réputé pour être têtu, fugueur et difficile à éduquer. Qu’en est-il en réalité ? Réponses.

Le Husky, une gentillesse inégalable

Le Husky est originaire de la Sibérie. Il a vécu aux côtés des tribus de nomades Tchouktches vivant à proximité de la mer de Béring. La sélection qui a permis d’obtenir le Siberian Husky que l’on connaît aujourd’hui a éliminé toutes formes d’agressivité chez le chien. C’est pourquoi il est connu pour sa grande sociabilité et son caractère très affectueux, quitte même à se montrer peu méfiant envers les personnes qui lui sont étrangères. En fait, il accueillera tout le monde comme des membres de la famille. Cette profonde gentillesse ne fait pas de lui le meilleur chien de défense et de garde. Tout le monde sera bienvenu dans sa maison. Comme il a toujours vécu en meute dans son ancienne vie, il a du mal à supporter la solitude, sans pour autant être pot de colle et en quête systématique d’attention.

Le Husky : un caractère libre et indépendant

Le Husky peut très bien s’adapter à une vie en intérieur. Mais pour lui, rien ne vaut de vivre en extérieur, dans un terrain totalement clôturé. Il faut savoir que ce chien a longtemps été utilisé pour franchir des kilomètres et de ce fait, il ne possède pas vraiment de notion d’espace. L’enfermer ne servira à rien puisqu’un jour ou l’autre, il voudra toujours s’échapper. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est considéré comme un fugueur. En réalité, ce n’est pas une fugue, mais plutôt une aventure et une envie de liberté. Pour sa sécurité, il convient de l’équiper de puce électronique pour pouvoir le retrouver plus facilement s’il décide de prendre son envol. Afin de pallier à ce besoin constant d’évasion, le Husky doit pouvoir se dépenser quotidiennement et sur de longues distances. Il faut que les exercices physiques soient adaptés à son âge.

Une éducation sous le signe du respect

Le Husky n’est pas adapté à tous les maîtres. Il a hérité de ses aïeuls son esprit grégaire. Il considère son maître comme un chef de meute et estime qu’il doit respecter son autorité. En tout cas, en théorie, une cohabitation avec le Husky devrait se dérouler de la sorte. Mais dans la réalité, c’est un chien indépendant au comportement primitif. Pour pouvoir se faire obéir, une confiance doit d’abord être instaurée entre les deux parties. Ce chien a besoin de respect et qu’on prenne sa défense. Son éducation ne doit jamais se faire sous la violence au risque de développer de l’agressivité chez l’animal et le rendre incontrôlable. L’obéissance n’est pas non plus son fort. Tout cela pour dire que ce chien ne peut pas appartenir à n’importe qui, mais a besoin d’un maître expérimenté et prêt à recevoir chez lui un animal indépendant. Patience et constance sont les mots clés qui peuvent résumer l’éducation du Husky.

Ajouter un commentaire

Poster un commentaire